Comment sortir de sa zone de confort?

Bonjour a tous, c’est Flo et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble 3 clefs pour sortir votre zone de confort et progresser dans votre vie et vos objectifs d’une manière générale. Dans cette vidéo, vous allez apprendre la mentalité à adopter pour oser sortir de sa zone de confort afin de pulvériser ce qui vous dérange dans votre vie et de mettre en place des actions qui changeront les choses. Avant toute chose, il est très important de comprendre que le fait d’être capable de sortir de sa zone de confort est un élément indispensable à votre progression pour vaincre la timidité. Plus facile à dire qu’à faire vous me direz, mais ne vous inquiétez pas, dans cet article nous allons voir ensemble les clefs et l’état d’esprit à adopter pour être capable de sortir de sa bulle de sûreté.

Comment sortir de sa zone de confort et passer a l'action?

Personne ne naît avec la capacité de sortir de son espace de bien-être et d’être à l’aise même lorsque la situation est gênante ou stressante, cela s’apprend. Parler de zone de confort est bien beau, mais qu’est-ce que c’est concrètement ? C’est un état psychologique dans lequel une personne se sent à l’aise. Dans cette zone, elle peut garder le contrôle tout en éprouvant un faible niveau de stress, d’anxiété et d’effort. Elle nous pousse à rester dans un endroit où nous nous sentons en sécurité avec un faible niveau de stress. Notre bulle de confort est donc une zone où l’on se sent en sécurité et à l’abri du danger, où l’on estime que peu de chose mal peuvent nous atteindre ou se produire. 

confort relaxation

Mais le confort est un ami qui ne vous veut malheureusement pas que du bien. Il est primordial d’être capable de sortir de sa bulle de sûreté car c’est en sortant de cette zone que les meilleures opportunités de vie se produisent, c’est aussi lorsque l’on en sort que l’on grandit et apprend le plus. La plupart des gens ne vivent pas la vie qu’ils veulent et qu’ils méritent à cause des freins et de la peur que leur zone de confort leur impose et cela demande du COURAGE d’en sortir. Comme dans une guerre, on gagne du terrain en sortant des tranchées et en se battant avec l’ennemi pour accroître son territoire et le repousser toujours plus loin, eh bien vous vous êtes en guerre avec vous-même.

sortir de sa zone de confort

C’est un instinct primitif de rester dans un cadre de sécurité pour survivre mais c’est en sortant de ce cadre et en explorant de nouvelles terres inconnues que l’on agrandit justement son champ d’action, plus vous faites des choses que vous n’avez pas l’habitude de faire et plus, à force de les répéter elles deviendront des actions banales et ces actions banales rentreront dans votre zone de confort. Cela peut faire peur au début mais les bienfaits qui vous attendent derrière ces murs de protection que vous vous êtes bâtis durant des années sont sans limites.

Si vous voulez goûter à ces bienfaits, il va falloir abattre ces murs que vous vous êtes malheureusement créés vous-même au fil des années et dans cet articles nous allons voir ensemble 3 pilliers fondamentaux pour sortir de votre zone de confort.

Les 3 pilliers pour sortir de votre zone de confort

1)Avoir un pourquoi

Avoir un pourquoi nous permet de tenir nos objectifs sur le long terme et de nous rappeler l’importance de sortir de ça zone de confort lorsque le moment s’y présente. Votre pourquoi doit être votre moteur qui vous permet d’avancer dans votre objectif coûte que coûte.

– Pourquoi vous voulez absolument changer votre façon de vivre votre vie ?

– Pourquoi vous devez aller aborder cette fille dans la rue ?

– Qu’est-ce qui vous pousse à faire cette action qui vous fait pourtant si peur ?

Rappelez-vous de votre moteur, de vos buts.

Personnellement j’entreprends beaucoup de choses dans ma vie, j’ai une vie très remplie que ce soit dans mes objectifs personnels, le travail ou mon sport. Mais lorsque je passe une mauvaise journée, ce qui m’arrive aussi (car je reste un être humain ) et que je sais que j’ai encore beaucoup de choses à faire mais que l’envie n’y est pas, j’utilise mon fameux « pourquoi ». Lorsque je dois aller au sport à 18h mais je n’ai pas envie d’y aller aujourd’hui, je me rappelle pourquoi j’ai décidé de me remettre au sport

– Qu’est-ce que j’attends de ce sport ?

– Quel est mon but en pratiquant ce sport ?

– Est-ce que j’atteindrai mon but si je vais au sport seulement lorsque j’en ai envie ?

Pareil lorsque je dois travailler sur mes projets personnels en dehors de mon job à plein temps, que je suis fatigué et que la motivation n’est pas au rendez-vous. Le fameux « pourquoi » est une arme redoutable. Je ne me focalise pas sur la motivation, elle n’est pas une bonne amie car elle monte et descend constamment, je ne peux rien construire avec elle donc je préfère me focaliser sur mes buts et les résultats que je veux obtenir. La motivation est un plus lorsqu’elle s’invite mais elle n’est pas mon essence pour avancer.

réussir a sortir du confort

2)Visualisez le pire scénario

Demandez-vous et visualisez le pire qui pourrait se produire si vous passez à l’action en sortant de votre zone de confort. Si vous vous mettez mentalement devant la pire des situations qui pourrais se produire, en imaginant même le pire des scénarios catastrophe, vous vous rendez compte qu’au final le pire n’est pas si grave et qu’il vaut largement le coup d’être tenté vu tous les bénéfices potentiels que votre passage à l’action pourrait vous apporter.

Visualiser le pire des scénarios permet de relativiser sur le niveau de stress vis a vis de l’action que nous sommes en train d’exécuter. Elle nous permet de prendre conscience que même si cela s’avère être un échec, ce n’est pas un drame ni la fin du monde. Généralement, nous avons tendance à exagérer les choses lorsque nous devons sortir de notre zone de confort, c’est une forme de fausse protection construite au fil des années qu’il faut détruire pour progresser. Voici un exemple concret dans lequel la plupart des hommes exagèrent la situation et ne passent pas a l’action : montrer son intérêt a une femme

Aborder une fille dans la rue et quelque chose que peu d’hommes fonds à cause de la crainte d’être rejeté. Ils ont peur que cela se passe mal et que la fille ne soit pas intéressé du coup, ils n’agissent pas et préfèrent laisser passer la belle femme qu’ils viennent de croiser. Mais concrètement, quand on prend le pire des scénarios possible qu’est-ce qui est réellement dangereux dans cette situation ? Quel est un copain ?Qu’elle ne soit pas intéressé? Qu’elle vous snob sans même vous regardez? Que vous ayez l’air ridicule au moment de l’aborder ? Et alors ?

Lorsqu’on prend un peu de recul sur la situation, on se rend bien compte que finalement notre  » inquiètude  » ne tient pas debout et que même si la jolie femme décline gentiment votre invitation à échanger vos numéros cela n’est pas bien grave. Au contraire, elle sera sans doute ravie de s’être fait aborder si cela a était fait avec bienveillance et dans le respect. Lorsque nous sommes dans le feu de l’action, se recule peut-être compliqué à prendre, d’où l’importance de faire quelques pas en arrière, prendre un temps de réflexion et visualiser le pire. Généralement on s’aperçoit que nous en faisons toute une histoire pour pas grand-chose.

3)Utilisez la douleur du regret pour agir

La troisième astuce que j’utilise est le futur sentiment de regret qui m’attend (et que je ne veux surtout plus connaître) si je ne passe pas à l’acte. Vous connaissez ce sentiment ? Celui qui vous empêche de dormir la nuit a tourné dans vos couettes sans cesse en repensant a ce que vous auriez du dire ou faire lorsque l’occasion c’est présenter? Et bien c’est exactement ce sentiment là que je ne veux plus connaître dans ma vie et c’est pour cela qu’il m’aide à passer à l’action.  De toute manière que vous ayez peur du résultat de votre passage à l’acte ou non vous souffrez déjà de ne pas agir alors autant passer à l’action et être fier de vous en vous honorant du courage dont vous avez fait preuve en agissant. Comme le dit si bien la légende du MMA Conor Mc Gregor :

« Le doute et le regret sont éliminés par l’action ».

détermination

Le fait de passer à l’action supprime automatiquement le sentiment de regret qui peut potentiellement peser sur nos épaules suite à un moment d’inaction. Je trouve qu’il n’y a rien de pire pour un homme ou une femme que de vivre et traîner des regrets, à ressasser le passé en se disant « ah si j’avais su j’aurais fait si ou ça, j’aurais dû saisir cette chance, j’aurais dû aller lui parler, etc. » et personnellement, je ne veux plus de ce sentiment dans ma vie. J’ai eu pas mal de regrets dans ma vie sur beaucoup de choses et je ne veux plus jamais que ce sentiment fasse partie de mon quotidien. Voilà pourquoi je me force à passer à l’acte.

 N’oubliez pas une chose, même avec toute la volonté du monde si vous ne passez pas à l’action rien ne changera. Personne ne vous prendra par la main et ne fera ces actions à votre place. Ce blog et tous ces articles écris contiennent des clefs de vie, mais c’est à vous d’ouvrir les portes. J’espère du plus profond de mon cœur pouvoir vous aider en vous partageant dans ces différents articles mes expériences mais je ne pourrai pas faire le travail sur vous-même à votre place, personne ne l’a fait pour moi et heureusement d’ailleurs car je n’aurais pas autant appris sur moi-même. Comme on dit « on obtient rien sans rien ». Avant de pouvoir entreprendre, communiquer, créer, construire, il est important de faire le travail sur vous-même, car ce n’est ni la malchance ni les autres qui sont responsables de vos malheurs et des difficultés que vous éprouvez aujourd’hui, le responsable c’est vous et entièrement vous. Arrêtez de vous apitoyer sur votre sort, laissez les excuses pour les perdants qui ont besoin de se réconforter. Il est tellement plus facile de rejeter la faute sur les autres et cela est si peu constructif pour nous-mêmes. Retenez chacune des leçons que vos échecs vous enseigneront et si vous avez touché le fond sachez que vous n’êtes pas le premier ni le dernier. La vraie question à se poser est : Qu’est-ce que vous comptez faire ? Vous apitoyez sur vous-même ? Capitulez ? Où prendre les armes ?

progression dans les buts

Chacun a sa propre réponse à ces questions ci-dessus et je ne juge pas, mais sachez que si vous avez choisi de vous battre contre vous-même alors vous allez dans la bonne direction. Mais le simple fait de le vouloir ne vous suffira pas il faut bien plus. Vouloir se battre c’est bien mais savoir se battre, c’est mieux. Alors ne lâchez rien, apprenez, investissez en vous, pratiquez, osez, ratez, analysez et recommencez, c’est comme ça que l’on progresse.

L’équipe focus-objectifs a rédigé un excellent article “ Comment ne plus avoir de regrets dans sa vie? ” que tu peux retrouver en cliquant ici.

La fièrté du passage a l'action

Le passage a l’action est le meilleur moyen pour sortir de sa zone de confort et éviter les regrets dans sa vie. La fierté du sentiment de passage à l’acte et une sensation de bien-être et de respect envers vous-même. Ce sentiment nous permet de prendre confiance en nous et cela même lorsque nous sommes confrontés à l’échec car peu importe le résultat, le plus important et de passer à l’action et d’en être fier. Troquer au maximum les futurs regrets de ne pas avoir agi en des passages à l’action instantanée. Cela vous évitera de tourner dans votre lit le soir avant de vous endormir et de repenser à des actions ou des opportunités que vous n’avez pas su saisir par manque de courage. Utiliser la fierté d’avoir agi est l’une des astuces que j’utilise personnellement pour entreprendre des choses qui me font peur car après avoir fait ces actions je sais déjà pertinemment ( et cela peu importe le résultat) que :

  1. Je serais fière de mon passage à l’action.
  2. Je dormirais sur mes 2 oreilles ce soir car “ le futur regret potentiel ” a était éliminer par mon action.
Utiliser cette fierté pour passer à l’action dans votre vie et vous verrez que l’on adopte vite ce comportement de passage à l’action pour être fier de notre réussite.

“Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même…”

Tristan Bernard

Vous pouvez me retrouver dans mon ebook “Être timide, non merci” ou j’y partage mon expérience d’ancien grand réservé et les actions qui m’ont permis de radicalement changer ma vie.

Écrivez-nous dans l’espace commentaire ! Nous y répondront avec plaisir

Laisser un commentaire